La Fille quelques heures avant l’impact, Hubert Ben Kemoun

La Fille quelques heures avant l'impact

J’ai repéré la Fille quelques heures avant l’impact grâce à la blogosphère, j’en entendais beaucoup de bien et j’avais hâte de le lire. Aussi, quand je l’ai eu dans l’office au travail, je me suis précipitée dessus et je l’ai dévoré. Littéralement. Je l’ai commencé vers 7h du matin et j’ai posé des heures supplémentaires pour le terminer tellement j’étais dedans. Il m’a bouleversée.

Nous suivons plusieurs personnages d’une même classe. Annabelle, collégienne émouvante, en recherche d’amour avec une vie familiale chaotique ; Fatou, la meilleure amie bavarde et compréhensive, les petits caïds, le fils du maire, … On découvre une classe en pleine crise, on peut même élargir la situation à la ville. Les personnes en âge de voter ont élu un maire raciste et le regrettent désormais. On retrouve le même climat dans la classe : racisme, tensions, violence. La prof, Isabelle Etcheverry, surnommée « Et chérie chérie » observe le déchirement de ses élèves tout en étant elle-même en proie à des soucis personnels.

Sous forme de chapitres plutôt courts et de narration alternée, le lecteur découvre la vie de plusieurs de ces ados et adultes. Pire, certaines scènes nous laissent complètement sous le choc, sous le coup de l’émotion. Dès le premier chapitre, nous découvrons Annabelle dans une position sinistre, terrible. L’écriture d’Hubert Ben Kemoun nous transmet nombre d’émotions en quelques mots, quelques phrases. Deux moments forts reviennent régulièrement tout au long du roman : la situation d’Annabelle que l’on découvre en ouverture, où l’on sait qu’elle est en fâcheuse posture (et le mot est faible), mais aussi l’agression d’un jeune homme laissé pour mort. On ne sait rien de lui, si ce n’est qu’il sait qu’il va mourir sans savoir pourquoi. Ces chapitres sont vraiment forts, émouvants, ils donnent les larmes aux yeux. On se demande tout comme lui, pourquoi il a été agressé, qui est-il et ce qui lui est arrivé. Petit à petit, on se doute de son identité, on craint de comprendre la raison de l’agression.

Hubert Ben Kemoun livre ici un roman percutant, qui nous pousse à la réflexion sur le monde actuel. Réflexion autour du racisme, de la violence, de l’agressivité … On est pris par ces jeunes et leurs histoires, leurs vies. On termine avec la postface de l’auteur qui retrace l’histoire de la Fille quelques heures avant l’impact, écrit avant les attentats, relus durant les attentats et qui le pousse à s’interroger sur le rôle des auteurs dans le monde actuel. Le livre ne traite pas cependant pas de terrorisme, mais de violence « ordinaire », qui reste tout aussi glaçante. Attention, si vous n’avez pas encore lu la Fille seule dans le vestiaire des garçons du même auteur, vous allez vous retrouver avec un roman en plus dans votre wish list ! Si vous l’avez déjà lu, vous aurez envie de le relire ! En bref, foncez lire La Fille quelques heures avant l’impact vous ne le regretterez pas.

oie-7

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

5 réponses à “La Fille quelques heures avant l’impact, Hubert Ben Kemoun”

  1. Avatar de Ferilou

    Je ne connaissais pas du tout, mais tu me donnes vraiment envie de le découvrir ! *_*

    1. Avatar de Loucy

      Je suis très contente de te le faire découvrir et surtout de te donner envie de le lire ! Il est vraiment wow ! 🙂

  2. Avatar de Pauline

    J’ai lu et beaucoup aimé La fille seule dans le vestiaire des garçons. Si je tombe sur celui-là, je tenterais. C’est un auteur que j’aime bien en général.

    1. Avatar de Loucy

      Oui c’est un auteur que je suis depuis des années et dont les livres me plaisent toujours. J’espère que tu seras tout autant conquise par celui-ci !

  3. […] La Fille quelques heures avant l’impact, Hubert Ben Kemoun […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.