Tout pour se déplaire, Jen Klein

Je dois avouer avoir été attirée par la couverture qui m’a complètement charmée. Je la trouve vraiment très réussie : elle dit tout de l’histoire en un coup d’œil (amour, musique, voiture). Bref dès que j’ai pu, je me suis jetée dessus et je l’ai dévoré. Et j’ai passé un excellent moment en compagnie de June et Oliver.

Nous suivons donc deux personnages aux antipodes. D’un côté June, adolescente rebelle qui considère que la dernière année de lycée n’est que la dernière étape à franchir avant le début de la vraie vie à l’université. De l’autre côté nous avons Oliver, beau gosse sportif, au sommet de la pyramide de la popularité qui pense qu’il faut tout faire pour profiter de cette dernière année de lycée. Nos héros sont amenés à partager le trajet quotidien du matin dans la voiture d’Oliver et ils ont bien conscience de leurs différences. Notamment des goûts musicaux complètement différents. Oliver propose alors un deal : chaque fois que June réussira à le convaincre que le lycée ne compte pas, elle aura le droit de mettre une chanson dans leur playlist commune, chaque fois qu’Oliver la convaincra du contraire, il mettra une chanson dans la playlist à son tour.

Tout pour se déplaire c’est un roman frais, léger qui aborde plusieurs thèmes actuels. On parle d’amour et de relations de couples, de sexualité et de difficulté d’identité (homosexualité, coming out, bisexualité). On voit aussi les relations avec les parents, les relations entre parents … Bref pas mal de choses différentes et encore je ne vous ai pas tout dit histoire que vous en découvriez encore un peu !

Les personnages sont vraiment attachants. J’ai beaucoup aimé June qui m’a fait sourire à de nombreuses reprises. Je l’ai trouvée pertinente et intéressante même si parfois un peu trop obtuse. Je suis par contre tombée complètement sous le charme d’Oliver, mais comment ne pas lui succomber ? Les personnages secondaires sont également intéressants et j’aurai aimé en savoir un peu plus sur eux. Mais voilà une jolie bande pleine de pep’s qui nous séduits facilement.

En bref, Tout pour se déplaire c’est …

Le style de Jen Klein est fluide et prenant. Elle nous transmet avec facilité diverses émotions et nous laissent conquis. Que ce soit par les personnages ou par la relation Oliver-June et leurs échanges. On lit une jolie comédie romantique et on est accroc en un clin d’œil. Dès les premières pages, on ne peut plus le lâcher et on le dévore. Foncez lire ce roman !

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Commentaires

Une réponse à “Tout pour se déplaire, Jen Klein”

  1. […] Chronique 17 : Tout pour se déplaire […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.