The Generations 1 : Alive, Scott Sigler

Lorsque j’ai vu la couverture d’Alive, j’ai été complètement charmée. Ce symbole m’intriguait et je voulais en savoir davantage. J’avais lu le premier chapitre en ligne et j’avais complètement accroché, impossible de m’arrêter. Donc aussitôt reçu, aussitôt dévoré. Je l’ai lu en voiture en descendant dans le Sud, et il n’a pas survécu au voyage, je l’ai lu d’une traite !

Nous découvrons Em, alors qu’elle est enfermée dans un sarcophage sans savoir ce qu’elle fait là ni quel est son nom. Alors qu’elle réussit à s’extraire de ce cercueil, elle voit qu’il y en a d’autres et aide certains à s’en extraire. Ils commencent alors à échanger sur ce dont ils se souviennent et là fait étrange, ils sont tous persuadés que c’est leur anniversaire et qu’ils ont 12 ans, alors qu’ils en paraissent plutôt 17. Em prend alors le leadership de la petite bande et ils partent en quête de réponses.

Alive est un roman vraiment addictif, un véritable « page turner ». Une fois dedans, on est incapable de le lâcher. La tension monte petit à petit jusqu’à son paroxysme qui s’atteint évidemment à la fin. Plus on avance dans l’intrigue, plus on se rend compte que notre petit groupe est plongé dans un monde absolument horrible. Les révélations qui nous sont faites nous font frissonner. L’horreur de l’humanité apparaît assez vite et on voit avec désespoir voir tous les mauvais côtés de l’être humain se réveiller.

Les personnages sont complexes et on ne peut clairement pas tous les apprécier. Certains montrent rapidement des facettes assez sombres. D’autres sont imprévisibles, on ne sait pas si on doit les apprécier ou non, s’attacher à eux ou pas. Em est une jeune fille courageuse et volontaire. Naturellement, elle prend le commandement du groupe et tentent de trouver des réponses pour qu’ils se sortent de cette situation. Toutes les personnalités, toutes les facettes humaines sont représentés. On s’attache à Em et on est immergé dans ses questionnements et sa surprise quant à ses compétences.

Scott Sigler signe un premier tome addictif, haletant et plein de tensions. On se demande où on est, où on va et on est tout autant perdu que les personnages. Toutefois, la tension qu’il met en place nous accroche et on ressent la peur, la fatigue, la colère comme nos héros. Finalement, quand on obtient quelques réponses, on a l’impression d’une bombe et on reste sous le choc. Comment attendre le tome 2 pour continuer. Le dénouement nous laisse sans voix.

En bref, Alive c’est …

Avec une plume envoûtante, Scott Sigler est capable de nous piéger dans un état de tension insoutenable. Il créé un univers complètement original et atypique pour nous lancer dans une quête identitaire. On ne sait pas ce que signifient ces drôles de cercles que nos héros ont sur le front. Ni où ils sont. On ne sait pas pourquoi ils se sont réveillés dans des cercueils persuadés d’avoir 12 ans alors que clairement ce n’est pas le cas. Mais on veut le découvrir. Et on est captivé par le côté sombre de l’intrigue, par le côté sombre de nos personnages. Alive est un excellent premier tome !

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Commentaires

2 réponses à “The Generations 1 : Alive, Scott Sigler”

  1. Avatar de La bibliothèque d'Élé

    J’ai adoré ce livre, un véritable coup de coeur ! ♡

    1. Avatar de Loucy

      Ouiiiiiii ! ♥♥♥ Et le tome 2 est encore un cran au-dessus ! ♥♥♥ J’ai plus que hâte de lire le 3e !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.