Les Haut Conteurs T5, Olivier Peru et Patrick McSpare

Présentation de l’éditeur

Rome, dernière destination du périple européen des Haut-Conteurs. Un tome double pour conclure une série à succès.
Rome, automne 1193. Humbles ou puissants, les gens meurent par milliers, foudroyés par la Mort Noire. De sinistres semeurs de peste y veillent, hantant les rues et les collines de la ville. Les Haut-Conteurs semblent être les seuls à pouvoir arrêter ces créatures. Mais, accusés de sorcellerie, pourchassés par la foule qui les adulait hier encore, ils deviennent les jouets d’un ennemi fait d’ombres et de secrets. Alors que le temps joue contre eux et le monde entier, Roland, Mathilde, Salim et Corwyn voient se réaliser les pires prophéties du Livre des Peurs. Ainsi, l’heure est venue de tout comprendre, comme Roland le pressentait, lui, l’enfant maudit piégé dans un combat inégal contre son destin. Pourtant, il n’abandonne pas et se battra jusqu’au bout de son ultime aventure. Car nul mieux qu’un Haut-Conteur ne sait quand une histoire doit trouver sa fin…
Avis
Avant toute chose, je tiens à remercier Livraddict et Scrineo jeunesse pour ce partenariat pour ce livre que je souhaitais vraiment lire !

Attention, il s’agit du cinquième et dernier tome des Haut conteurs, cet avis contient des spoilers.

Alors, j’ai donc fini ce dernier tome des Haut conteurs il y a quelques heures … Et wow … Triste de finir cette série que j’ai beaucoup aimée, mais vraiment pas déçue de ce dernier volume ! Nous retrouvons donc Roland Cœur de Lion, Mathilde la Patiente, Salim l’Insondable et Corwyn le Flamboyant, ainsi qu’évidemment Lothar Mots Dorés et Ruppert l’Archiviste. Les temps sont beaucoup plus sombres, les combats très présents, la narration est toujours aussi prenante. On retombe immédiatement au 12e siècle et on découvre une nouvelle face de Roland, une version plus adulte, maintenant qu’il n’est plus élève. On le sent plus réfléchi, plus investi, plus sûr de lui … Surtout après les épreuves du tome 4, on voit bien qu’il est devenu homme et qu’il conteur à part entière.

J’ai trouvé ce dernier tome beaucoup plus sombre, jusque dans sa fin qui m’a laissée surprise, et laisse un goût amer. Les victoires ne sont jamais sans perte, encore moins faciles, le sacrifice est très présent, le Livre des peurs est révélé … On comprend tout, on découvre tout et on reste surpris. Mais effectivement tout colle, tout a été réfléchi, tout sonne juste.

Les ennemis d’hier ne sont plus, et surtout les amis d’autrefois pourchassent désormais notre célèbre ordre des Haut conteurs, soupçonnés, accusés de sorcellerie. On assiste évidemment impuissant à cette traque, on aimerait les aider, mais bien entendu c’est impossible.

Ce tome annonçait donc la fin d’une saga originale, d’une époque peu exploitée dans les romans, et c’est avec tristesse que j’ai achevé la dernière page … Disant donc adieu à ces personnages si attachants, si émouvants … J’ai trouvé la fin terrible, mais parfaite.

Alors au-revoir amis haut-conteurs, en espérant entendre conter une autre aventure un jour !

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.