Jeunesse éternelle, Nathalie le Gendre

Lena a 16 ans et est déjà atteinte d’une étrange maladie, une forme d’amnésie qui lui fait oublier presque chaque journée qui passe. Chaque dimanche, une femme, Etaine, vient lui rendre visite. On ne sait pas qui elles sont l’une pour l’autre, pourtant on sent l’amour entre les deux femmes. Mais Etaine vient un dimanche pour lui annoncer qu’elles ne se verront plus pendant un long moment et lui confie le carnet de sa sœur qui était également atteinte d’amnésie. Lena découvre alors la vie de Shanel.

Entre les points de vue de Léna et de Shanel, on découvre ces deux vies et on tente de lier les deux. D’un côté Shanel nous raconte via son journal intime ses ennuis, son envie de rester jeune, l’expérience à laquelle elle prend part contre l’avis de sa sœur. De l’autre côté, Léna nous fait part de ses difficultés à évoluer avec son amnésie, de sa vie entre chez sa grand-mère et au Centre des Aigles bleus qui accueille les jeunes avec des problèmes de santé.

Si l’intrigue n’est pas révolutionnaire et que l’on devine facilement les grandes lignes, on est toutefois intrigué par le comment de l’histoire. De plus, Nathalie le Gendre a créé des personnages plutôt attachants, qu’on a envie de suivre jusqu’au bout. On veut savoir ce qui leur arrive ou ce qui leur est arrivé. Entre Léna et Shanel, on peut dire que les personnalités sont différentes et chacun y trouvera son compte. J’ai préféré Léna pour sa douceur, sa fragilité, on a davantage envie de la soutenir et de la protéger. Pour autant, l’énergie de Shanel est rafraîchissante. Nathalie le Gendre réussit à nous mettre dans la peau de ces deux femmes avec facilité. La plume de Nathalie le Gendre est agréable et fluide, on tourne les pages avec facilité.

En bref Jeunesse éternelle c’est …

Aussi si ce n’est pas un coup de cœur, ce roman reste une jolie surprise. En effet, j’avais deviné une partie des ressorts du livre, mais pas toutes. Jeunesse éternelle reste un roman intéressant aux personnages émouvants.

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Commentaires

6 réponses à “Jeunesse éternelle, Nathalie le Gendre”

  1. Avatar de Pauline

    Une jolie découverte pour moi aussi 🙂

    1. Avatar de Loucy

      Ah je suis contente qu’il t’ait plu aussi ! 🙂

  2. […] « Si l’intrigue n’est pas révolutionnaire et que l’on devine facilement les grandes lignes, on est toutefois intrigué par le comment de l’histoire. De plus, Nathalie le Gendre a créé des personnages plutôt attachants, qu’on a envie de suivre jusqu’au bout. On veut savoir ce qui leur arrive ou ce qui leur est arrivé. » Chronique complète sur Lou Lit Là […]

  3. Avatar de Bib HLM

    Encore un livre de plus à ma WL, j’ai envie de rencontrer Léna et de Shanel, d’en savoir plus sur cet amnésie, je reviendrais te dire mon avis 😉

    1. Avatar de Loucy

      Oui ! Je suis curieuse d’avoir ton avis 🙂

  4. […] Chronique 8 : Jeunesse éternelle […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.