La vie hantée d’Anya, Vera Brosgol

La vie hantée d'Anya

Après avoir beaucoup aimé Un été d’enfer, j’étais très curieuse de découvrir La vie hantée d’Anya, nouvel album de l’autrice. Il faut d’ailleurs préciser que celui-ci est en fait plus ancien et qu’il a obtenu le Prix Will Eisner.

Dans ce roman graphique, on touche au surnaturel car Anya, jeune fille russe, va faire la connaissance d’un fantôme au fond d’un puits. Oui dit comme cela, cela semble étonnant et pourtant … Anya peine à se faire accepter parmi ses camarades et alors qu’elle fuit, elle fait une chute dans un puits où elle découvre Emily, fantôme qui est là depuis de nombreuses années et qui va changer sa vie.

Et oui, une fois sortie du puits, Emily suit Anya et commence à l’aider dans la vie quotidienne. Des soucis avec les contrôles ? Pas de souci, Emily peut lui donner les réponses sans être vue. S’approcher du garçon qu’elle aime bien ? Emily peut l’aider une fois encore ! Alors que leur amitié se développe, Anya va tenter d’en savoir plus sur la mort du fantôme. Qui a tué cette adolescente ? Comment la protéger et l’aider ? Petit à petit, ce qui semblait idyllique commence à tourner au cauchemar.

Des dessins simples, efficaces qui offrent un rythme de lecture intense. On adore suivre l’histoire d’Anya, on s’inquiète pour elle et on se demande comment tout ça va évoluer. En tant que lecteurs, on voit l’évolution de l’adolescente qui prend conscience du monde qui l’entoure, qui respecte davantage son entourage et qui grandit, gagne en maturité tout simplement. Comme dans Un été d’enfer, la culture russe est présente – même si elle est moins développée ici.

En bref, La vie hantée d’Anya c’est …

On aborde ici les thèmes de la famille, de l’amitié et de l’adolescence mais aussi de la difficulté d’intégration. C’est fait de manière simple et fine et on ne peut qu’apprécier. Le surnaturel est certes là mais tout ça n’est finalement qu’un prétexte qui permet de démontrer que les mauvaises fréquentations ou les mauvais choix peuvent vite arriver.

Vous l’aurez compris, l’univers de Vera Brosgol m’a de nouveau conquise et je suis curieuse de lire ses prochaines parutions.

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Commentaires

2 réponses à “La vie hantée d’Anya, Vera Brosgol”

  1. Avatar de Plouf

    Absolument tentée ! =D

    1. Avatar de Loucy

      Fonce ♥

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.