Dix rêves de pierre, Blandine le Callet

Présentation de l’éditeur

Certaines inscriptions funéraires possèdent un singulier pouvoir d’évocation ; leur lecture fait surgir le fantôme de personnes disparues depuis parfois des siècles.
Blandine Le Callet réunit dans ce recueil des épitaphes authentiques, à partir desquelles elle imagine les dernières heures, les derniers jours ou les derniers mois du défunt. Elle ressuscite un jeune esclave à qui l’on vient d’offrir sa liberté, un philanthrope piégé dans l’étouffant huis clos d’un bordel parisien, deux êtres unis par un amour hors norme en route vers leur destin, une vieille dame acariâtre rédigeant son testament, et bien d’autres encore…
Dix destins arrêtés par des morts douces ou violentes, subites ou prévisibles, solitaires ou collectives.
Dix nouvelles tour à tour poétiques, féroces, tendres, dramatiques, nostalgiques ou grinçantes, dépeignant une humanité toujours assaillie par les mêmes passions, les mêmes peurs et les mêmes espoirs.
Dix « rêves de pierre » pour conjurer l’oubli.
Avis
Dix rêves de pierre est un recueil de dix nouvelles portant sur les dernières heures, derniers jours d’une personne. Chaque fin d’histoire montre l’épitaphe sur laquelle l’auteure s’est appuyée. Les nouvelles sont classées par ordre chronologique, nous commençons par l’Empire romain pour finir à nos jours. Les histoires sont très émouvantes, plusieurs m’ont surprise en découvrant l’épitaphe finale, je n’en dirai pas plus mais j’espère que vous serez étonnés aussi !

Je dois avouer que toutes les nouvelles m’ont plue, je suis totalement entrée dans chacune et découvrir les épitaphes à la fin donnait un petit plus. Chaque histoire est totalement différente, des personnages d’âge, de situation, de vie différents.

Comme pour chacun de ses livres, j’ai été conquise par Blandine le Callet et c’est à nouveau un coup de cœur, que je recommande vivement. Une des nouvelles s’inspire d’une épitaphe qui a déjà fait l’objet de narration, dont une par Barbey d’Aurevilly, du coup ça m’a donnée envie de découvrir sa version. Les dix nouvelles se lisent très vite, bien trop vite, et on en redemande, j’en aurai bien lu encore davantage. Je ne m’étais jamais vraiment intéressée aux épitaphes, je pense que maintenant je regarderai plus attentivement ces témoignages de vie. Un très bel hommage de Blandine le Callet !

La postface d’ailleurs est magnifique, car elle explique d’où viennent toutes ces nouvelles, d’où viennent ces choix, les recherches réalisées, l’écriture du livre …

Enfin, si vous ne l’aviez pas compris, je recommande vivement ce livre, mon premier vrai gros coup de cœur de 2013. 

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Commentaires

7 réponses à “Dix rêves de pierre, Blandine le Callet”

  1. Avatar de Lis-moi si tu veux

    Tu me donnes l’envie de le lire ! 🙂

    1. Avatar de Loucy

      Ah ben j’en suis contente ! N’hésite pas, je l’ai trouvé bouleversant !

  2. Avatar de lecturesduneguenon

    Il a l’air très original et tu me donnes envie de savoir quelles sont les épitaphes sélectionnées…
    Par contre je pense que j’attendrai quelques temps, lors de sa sortie poche pour me le procurer 🙂

    1. Avatar de Loucy

      Ah vraiment il est chouette ! Si tu tombes dessus, n’hésite pas ! 🙂

  3. Avatar de Onee-Chan

    Je tombe chez toi par hasard et je vois ce livre que j’ai chroniqué aussi : je confirme, j’ai adoré : me reste à lire la balade de lila k, dans ma pal avec tellement d’autres 😉

    1. Avatar de Loucy

      Ah la ballade de lila k fait partie de mes livres préférés ! Tu me diras ce que tu en auras pensé quand tu l’auras lu ^^

      Je vais aller lire ta critique sur les 10 rêves de pierre déjà 🙂

  4. Avatar de Onee-Chan

    Je ne t’ai pas mis le bon lien de blog, je suis bête 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.