Amazigh

Amazigh, Mohamed Arejdal et Cedric Liano

Amazigh

L’autre jour, j’avais très envie de BDS et romans graphiques et j’ai donc traîné rapidement mes guêtres jusqu’à la salle BD du boulot. Je me suis lâchée et j’ai pris des titres au pif. Amazigh a attiré mon œil pour sa sobriété et sans rien lire dessus, je l’ai emprunté. Bon on se doute du thème mais j’y suis allée à l’aveugle sinon, je ne l’ai même ouvert avant pour voir le dessin.

Nous suivons donc l’histoire vraie de Mohamed Arejdal et de son passage clandestin du Maroc à l’Europe. On vit son aventure, vraiment on ressent l’angoisse, l’attente, l’espoir. Mohamed nous raconte sa vie au Maroc, l’attente de la mère qui l’encourage à partir en Europe pour faire comme machin qui envoie plein d’argent à la famille. Et un jour, ses amis et lui trouvent un passeur et commence alors la traversée horrible. Entre attente et danger, le voyage en clandestinité nous est montré sans fioriture. On voit simplement les conditions inhumaines du passage. Et une fois en Europe, les choses ne sont pas plus simples. Mohamed se retrouve séparé de ses amis. Il ne parle pas la langue, il n’a plus d’argent et il doit faire attention à ne pas être attrapé par la police.

Ainsi Amazigh (Berbères), qui signifie Hommes libres, nous entraîne dans une de ces vies que l’on ignore beaucoup trop malheureusement. En noir et blanc, les émotions sont particulièrement bien retranscrites. Le graphisme simple met en valeur l’histoire et nous permet de ressentir vraiment de l’empathie pour notre héros.

En bref, Amazigh c’est …

Voici un roman graphique vraiment réussi sur un thème plus qu’actuel. Thématique que l’on a malheureusement tendance à élucider et à ignorer. En effet à l’heure où on entend le côté sensationnel des journaux ou on ignore le parcours des milliers de clandestins, ce témoignage est émouvant. Mohamed Arejdal et Cedric Liano signe ici un joli ouvrage plein d’émotions.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Commentaires

9 réponses à “Amazigh, Mohamed Arejdal et Cedric Liano”

  1. Avatar de Satine's books

    Je ne connaissais pas. Je ne lis pas beaucoup de BD « modernes » un bon vieux Boule et Bill ou encore l’élève Ducobu mais j’avoue que tu me rends curieuse 🙂

    1. Avatar de Loucy

      C’est marrant, j’ai lu les Boule et Bill et l’élève Ducobu chez l’orthodontiste ! Ca m’a marquée 😀 (J’avais pas le droit aux bd à la maison petite !).
      Du coup avec le défi des chroniques en retard, tu vas en voir passer des BD « modernes » 😉
      Je suis contente de te rendre curieuse !

  2. Avatar de Moka

    Un album très fort !

    1. Avatar de Loucy

      Oui, très émouvant !

  3. Avatar de Cédric Liano
    Cédric Liano

    Merci beaucoup mesdames. Je suis heureux que ce témoigne continue de vivre grâce à vous. Mohamed et moi-même vous saluons très chaleureusement.
    PS : J’ai appris à lire et à écrire, grâce aux albums de Boule et Bill et ma merveilleuse institutrice Mme Nuc 😉

    1. Avatar de Loucy

      Merci de nous avoir permis de lire ce témoignage ! Je suis heureuse d’être tombée dessus et de l’avoir découvert.
      (Et quelle jolie façon d’apprendre à lire & écrire ! 😉 )

  4. Avatar de Plouf

    En ce moment j’ai envie de BD fortes, qui me sortent un peu de mon cercle de confort, du coup c’est pile poil le genre d’histoire qui me plairait !
    Je regarderai s’il est dispo à la médiathèque de chez moi du coup ! =)

    1. Avatar de Loucy

      Celle-là va te plaire, j’en suis certaine 🙂 Tu me diras quand tu l’auras lue ? ^^

  5. […] pour Amazigh hier, c’est en farfouillant dans la salle BD du boulot que je suis tombée sur Onibi. Je […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.