Le mystère Jérôme Bosch, Peter Dempf

Le mystère Jérôme Bosch

Avouons-le tout de suite, après avoir reçu Sous ses yeux pour le Club Thriller du Cherche Midi, dont j’étais fan de la couv’, celle-ci me plaisait beaucoup moins. Du moins en photo. Je lui trouvais moins de charme. Et puis finalement, en la voyant en vrai, je me suis habituée, je l’ai trouvée sympa et surtout TRES utile !

Connaissez-vous Le Jardin des Délices ? Il s’agit d’un triptyque du peintre flamand Jérôme Bosch, peint entre 1494 et 1505. Il est donc visible sous la couverture du roman et ce sera très utile de pouvoir l’observer tout au long de notre lecture.

Dans le mystère Jérôme Bosch, nous plongeons dans deux époques. D’un côté, en Espagne contemporaine alors qu’un prêtre dominicain vient de jeter du vitriol sur le triptyque dans le but de le détruire. En effet, selon lui, le tableau cache un secret qui pourrait nuire à l’Eglise. Grâce au restaurateur du tableau, Michael Keie, nous allons en savoir plus sur les motivations du prêtre et surtout nous pourrons découvrir le passé et la 2e histoire. Nous entrons alors en 1510, auprès de Petronius Oris, jeune peintre qui arrive à Bois-le-Duc pour travailler aux côtés du célèbre Jérôme Bosch. Il va alors découvrir un maître étonnant, qui semble cacher des choses. La curiosité de Petronius va le pousser à enquêter pour en savoir plus sur ce qui se passe dans cette maison. Il va alors découvrir de nombreux secrets, se mettant en danger.

Les deux enquêtes sont bien entendu liées et si j’ai préféré celle de Petronius qui m’a davantage fait vibrer. J’ai trouvé l’alternance temporelle vraiment bien faite. Le rythme est parfaitement trouvé, très bien dosé. On apprend pas mal de choses sur l’art au cours du roman et on regarde régulièrement la couverture lorsqu’on fait des zooms sur certains détails du tableau.

Parlons un peu des personnages maintenant. J’ai beaucoup aimé Petronius même si parfois, je n’ai pas compris ses choix, je l’ai trouvé trop téméraire (trop naïf ? trop gentil ? trop inconscient ?). Mais on s’attache assez vite à lui. Il se fait rapidement un allié en la personne du Grand Zuid, qui m’a bien plu, même si je ne pouvais m’empêcher de douter de lui, de me méfier. Il semble tout savoir et je me demandais pourquoi. Ca a d’ailleurs été le cas aussi pour la jolie Zita, mais je crois que je suis un peu tordue, je me méfie de tout le monde !

Autre personnage de l’époque passée à noter : le père Baele qui fait peur, un prêtre dominicain qui nous fait frissonner ; Jacob von Almaengien est un personnage insaisissable, on veut en savoir plus, il intrigue, on finit d’ailleurs par faire des recherches sur lui et enfin Jérôme Bosch, sur lequel on fait également des recherches par la suite.

Pour les héros du présent, j’ai été moins fascinée je dois l’avouer. La psychologue m’a laissée froide, et surtout le héros, Michael m’a fait lever les yeux au ciel régulièrement. Je n’arrêtais pas de me dire « mais quel idiot ! ».

L’écriture de Peter Dempf est vraiment addictive. On plonge avec plaisir dans l’histoire et il nous transmet de nombreuses connaissances sans insistance. On apprend sans s’en rendre compte. Peter Dempf est vraiment passionnant, on sent son intérêt pour l’histoire passer à travers ses mots et c’est vraiment agréable. Le style est fluide, les chapitres sont plutôt courts et permettent de rythmer la lecture.

Un bémol toutefois, la fin m’a semblée trop abrupte. Je reste avec des questions, j’aurai aimé en savoir plus. Ou plutôt en savoir moins sur le contemporain et plus sur le passé.

En bref, Le mystère Jérôme Bosch c’est …

Le mystère Jérôme Bosch est un très bon roman, qui m’a surprise finalement. Je ne pensais pas être autant accrochée avec un roman sur ce thème et pourtant ! De plus, je l’ai lu en lecture commune avec Une souris et des livres et c’était vraiment très agréable, d’autant que nos réflexions se rejoignaient souvent !

Ainsi Le mystère Jérome Bosch est un roman à la plume fluide, qui nous entraîne au 16e siècle sur les traces des secrets d’un tableau et qui nous offre de nombreux thèmes bien plus forts. Religion, amour, oppression, art, suspense, tout est là pour passer un bon moment !

L’avis d’Une souris et des livres

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Commentaires

8 réponses à “Le mystère Jérôme Bosch, Peter Dempf”

  1. Avatar de La tête dans les livres

    J’avoue que la couverture ne me vend pas du rêve non plus au premier abord! Mais vu ce que tu en dis, le roman a l’air pas mal 🙂

    1. Avatar de Loucy

      Oui franchement il est bien chouette! Je ne serai pas allée vers lui de base, ça a été une jolie découverte 🙂

  2. […] Le mystère Jérôme Bosch […]

  3. Avatar de lewerentz

    Ravie de lire un billet sur ce roman que j’ai repéré en librairie et qui me tente car mélange de roman policier et d’art.

    1. Avatar de Loucy

      Contente d’avoir pu servir ^^ J’espère que tu succomberas et que le roman te plaira alors ! Mais si tu aimes le mélange RP / art, ça devrait te plaire !

  4. Avatar de Plouf

    Hé baaah je note !
    Je ne connaissais pas, mais j’aime bien les histoires autour de l’art, ça me tente carrément du coup, merci pour la découverte ! =)

    1. Avatar de Loucy

      Je pense que ça pourrait te plaire du coup ! On parle beaucoup du tableau, des significations artistiques et c’est super intéressant !
      Je suis contente de te le faire découvrir 🙂

  5. […] Sadibeblog   –  Allaroundthecorner  –  Leschroniquesdamelie  –  Ô Grimoire  –  LouLitLà […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.