Frankly in love

Frankly in love, David Yoon

Frankly in love

Quand j’ai vu les premières présentations du roman, j’ai eu très envie de lire Frankly in love. Je ne sais pas pourquoi mais il y avait quelque chose qui me faisait très envie dans cette histoire, j’étais très curieuse de le découvrir. Presqu’aussitôt reçu, aussitôt lu.

On fait la connaissance de Frank Li, un jeune « Limbo ». Il nous explique rapidement ce qu’il appelle les Limbos : ce sont les ados tiraillés entre leur héritage coréen et leur éducation américaine. Tous les mois, ils sont le même petit groupe de Limbos à se retrouver dans la chambre de l’un d’entre eux pendant que leurs parents font des diners entre coréens. Jusqu’à maintenant, Frank ne s’est jamais réellement interrogé sur les conséquences d’être un Limbo mais depuis que sa sœur a repoussé les limites de leur éducation en sortant avec quelqu’un ne correspondant pas aux critères parentaux, Frank s’interroge davantage. D’ailleurs, il a bien compris, ses parents n’ont en fait qu’une règle : sa petite amie devra être coréenne, point. Sauf que Frank tombe sous le charme de … Brit ! Pas du tout coréenne … Oups.

Dans ce roman, on aborde plusieurs thèmes mais le principal reste finalement le plus évident : celui du racisme. Les parents de Frank sont très fermés et ont des a priori très forts sur toutes les nationalités. Frank en est d’ailleurs très gêné, d’autant que son meilleur ami, son frère, est noir. Et les parents de notre héros ne cessent de rappeler des clichés négatifs sur les noirs.

À côté de ce premier thème, il y a tout une réflexion sur l’éducation, le mélange des cultures. D’un côté les parents de Frank sont venus aux Etats-Unis pour une meilleure vie et en même temps, ils restent avec des coréens, avec des traditions coréennes et voudraient que leurs enfants les poursuivent.

Enfin, on parle évidemment du premier amour. Frank l’expérimente et la beauté des sentiments est là, l’émerveillement des premiers émois …

Dans Frankly in love, il faut noter la narration particulière. Honnêtement, je ne sais pas trop comment vous la décrire ni retranscrire le pourquoi de ce côté particulier. Mais c’est bien là. Est-ce la personnalité de Frank qui transparait ? Il faut plusieurs chapitres pour entrer dans le roman et s’habituer à cette voix qui nous raconte l’histoire.

Frank est un ado touchant, attachant et plein d’humour. Parfois, on a envie de le secouer c’est sûr. On se demande pourquoi il ne tente pas plus de simplicité … Et juste après il fait quelque chose ou il subit quelque chose qui nous le rend plus adorable.

J’ajoute un petit coup de cœur pour le meilleur ami de Frank : Q, qui est vraiment adorable et touchant. Finalement, j’aurais aimé plus de chapitres sur lui voire un livre sur lui à terme ? Ce personnage c’est le meilleur ami qu’on aimerait tous avoir, il pense à vous avant lui, il fait tout pour votre bonheur, peut-être trop … Bref, il est juste adorable.

En bref, Frankly in love c’est …

Vous l’aurez compris, pas de coup de cœur pour ce roman mais une très bonne lecture malgré tout. Une couverture acidulée qui traduit le dynamisme de l’histoire. Quelques longueurs oui, mais des thèmes importants et forts, des personnages attachants, bref une jolie lecture !

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Commentaires

2 réponses à “Frankly in love, David Yoon”

  1. Avatar de Buckette

    Il a l’air d’être super ! Je l’ai ajouté à ma WL directement ! J’attends la fin de tout ça pour le commander 🙂

    1. Avatar de Loucy

      Tu me diras si tu le lis ! Ce que tu en auras pensé 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.