Once and for all, Sarah Dessen

J’ai découvert Sarah Dessen il y a des années avec Ecoute-là qui m’avait bouleversée et qui m’a marquée. Après cela, je surveillais chacune de ses parutions et depuis quelques années, je regrettais de ne plus avoir de nouveautés à me mettre sous la dent. Sarah Dessen réussit toujours à nous faire vivre une jolie histoire d’amour avec en plus une thématique assez grave, sombre. J’avais vu avec la violence conjugale, l’anorexie, le divorce et plein d’autres encore, et j’étais impatiente de découvrir ce qu’il en serait avec Once and for all. D’ailleurs lors de la présentation Lumen, quand on avait annoncé la parution de ce roman, j’étais plus qu’aux anges. Bref à peine reçu, je me suis jetée dessus en groupie que je suis.

Nous faisons la connaissance de Louna, 17 ans, fille unique de la grande organisatrice de mariage : Nathalie Barrett. Sa mère et son meilleur ami, William, sont wedding planner et cyniques. Oui il faut bien le noter, le mariage ne les fait pas rêver, ils font des paris à la fin de chaque mariage pour savoir combien de temps durera l’union. Et je dois avouer que ça m’a fait beaucoup rire, me reconnaissant un peu dans ce cynisme. En bref, il est assez logique que Louna qui baigne dans cette atmosphère depuis toujours ait rejoint le clan des cyniques et de ceux qui ne croient pas en l’amour éternel. Pourtant, l’année précédente, la jeune fille a eu un joli coup de foudre et a succombé à Ethan. Ne dit-on pas qu’il vaut mieux avoir connu l’amour même si on le perd ? Ne vaut-il pas mieux échapper à la tristesse de la perte ?

Louna est une jeune fille attachante, elle est drôle, elle est aimante et organisée. Oui c’est un gros point de ce caractère et vu qu’elle aide sa mère et son parrain pour l’organisation des mariages, c’est un plus. Tout va devenir plus compliqué à partir de l’arrivée d’Ambrose. Fils d’une mariée qui met le bazar à un mariage organisé par l’agence, Louna doit s’occuper de lui (comprendre le tirer jusqu’à sa place pour que le mariage puisse commencer). Par la suite, il se retrouve embauché dans l’agence de sa mère malgré son manque de qualité évident pour le poste. Si Louna est organisée, il aime la spontanéité. Il ne se laisse jamais surprendre, il accepte de bon cœur les critiques qui semblent même glisser sur lui. Bref, Ambrose est le cauchemar de Louna. Surtout quand ses conquêtes arrivent à l’agence ou qu’il la « force » au kidnapping d’un chien adorable. Finalement on pourrait résumer Ambrose à une sorte de tornade qui va obliger Louna à se remettre en selle.

Par des flashbacks réguliers, nous découvrons l’histoire qui a marqué Louna : son idylle avec Ethan. Et on peut dire qu’elle m’a brisée le cœur. Je n’en dirais pas plus évidemment, à vous de la découvrir. Sachez juste qu’on se met facilement à la place de la jeune fille et que l’on comprend en quoi cette histoire a pu achever de la convaincre que l’amour est quelque chose de volatile et qu’il vaut mieux éviter. On ressent la force de ses sentiments et on tombe également amoureux d’Ethan. (J’ai eu un coup de cœur pour le jeune homme oui).

Autres personnages marquants à noter : Nathalie et William. La mère et le parrain de Louna. Ils sont vraiment attachants, chacun dans leur rôle. Je leur confierais bien mon mariage, au moins je serais sûre qu’il se passe bien, qu’ils arriveraient à tout gérer. On sent vraiment leur bulle familiale et si elle est atypique, elle n’est que douceur. On se blottirait bien à notre tour au sein de leur foyer. William, l’homme qui parlait à l’oreille des mariées, qui ferait tout pour sa filleule, qui la comprend sans que le moindre mot sans échanger. Et Nathalie qui montre moins ses sentiments mais qui est toujours là pour sa fille.

En bref, Once and for all c’est …

Sarah Dessen signe ici une jolie romance avec un thème fort comme à son habitude. Vous remarquerez que je ne vous ai pas dit lequel car comme toujours, c’est un plaisir de le découvrir au fil de sa lecture. Vous vous en douterez assez vite, vous comprendrez rapidement de quoi ça va parler, mais autant vous laissez la surprise. Comme pour tous les romans de l’autrice, j’ai eu le cœur brisé à un moment clé du livre. Mais comment passer à côté de cette histoire? (Et puis, vous avez vu cette sublime couverture ? Lumen fait vraiment des merveilles !). Vous l’aurez compris, je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus dès sa sortie demain. Et pour ceux qui seront à Livre Paris, n’oubliez pas que Sarah Dessen sera là, alors profitez-en.

Autres livres de Sarah Dessen chroniqués sur le blog : Ecoute-la, Te revoir un jour, Au bout du rêve (mais globalement vous pouvez y aller les yeux fermés !)

Loucy

Cyrielle, Bibliothécaire de 28 ans, blogueuse. J’aime lire (sans rire), les pingouins, les films, la musique (en jouer, en écouter), la noix de coco & la vanille. Mais surtout vous êtes sur mon bébé : Lou lit là, mon blog pour échanger autour de la lecture.

Voir les autres articles


Publié

dans

par

Commentaires

3 réponses à “Once and for all, Sarah Dessen”

  1. Avatar de Morgana (Deedr)

    J’ai eu une grosse période Sarah Dessen durant mon adolescence, c’était d’ailleurs la seule auteure du genre que je lisais vraiment, mais cela fait maintenant des années que je n’ai pas retenté la lecture d’un de ses livres. La peur de ne plus réussir à autant aimer qu’avant, je pense, mais tu me donnes envie d’essayer. 🙂

    1. Avatar de Loucy

      Ouiiiiiiiiii ! Franchement j’adorais les Sarah Dessen ado et avec celui-ci je retrouve toutes les émotions de l’époque <3 ! Fonce !

  2. […] aimé replonger dans l’ambiance des romans de Sarah Dessen grâce à la chronique de Cyrielle sur le dernier roman de l’auteure. Les histoires de Sarah Dessen ont bercé mon adolescence, et j’ai bien envie de retenter le […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.